vie sur venus

Actualités -

Vie sur Vénus ? La phosphine en question

de lecture - mots

Cette nouvelle a fait l’effet d’une bombe, serait-elle la première véritable preuve d’une vie extraterrestre dans notre univers ? C’est en tout cas ce qu’affirme les scientifiques de la Royal Astronomical Society. Retour sur cette annonce sans précédent !

La phosphine a été trouvé dans l’atmosphère de Vénus

La phosphine est un composé chimique de formule PH3, elle est très toxique et est associé à une odeur de poisson pourri, ce qui fait que dans de nombreux pays son usage est réglementé. La phosphine intéresse pourtant les planétologues, en octobre 2019, une équipe du MIT publiait les résultats de plusieurs années de recherches concernant la phosphine en tant que biosignature pour la recherche de vie sur des exoplanètes rocheuses. Pouvoir trouver la vie à des dizaines ou centaines d'années-lumière est une tâche dantesque, bien souvent, les détections d'exoplanètes ne sont accompagnées que d'une vague estimation de masse, de diamètre et de paramètres orbitaux.

Vénus, la planète la plus proche de la Terre

vénus

Avec l'arrivée de nouveaux outils, cela laisse présager la possibilité d'analyser un jour la composition chimique de l'atmosphère d'exoterres. Comment savoir si la vie prospère ou non sur ces planètes ? La présence d'azote ou d'oxygène serait assurément un signe encourageant, cela montrerait une grande ressemblance chimique avec notre planète, seulement, il existe mille façons d'expliquer la présence de ces gaz dans une atmosphère sans que la vie n’intervienne. L'idéal serait donc de trouver un gaz lié de manière indiscutable à la vie. C’est là que la phosphine devient intéressante !

Dans leur étude publiée l'année dernière, les planétologues du MIT cherchaient à identifier tous les processus qui permettrait de faire apparaître de la phosphine dans l'atmosphère d'une planète semblable à la Terre. La chute d'un météore riches en phosphore ou même des événements improbable liés à la tectonique des plaques, selon leurs conclusions, aucun de ces scénarios ne peut engendrer une présence continue de phosphine dans l'atmosphère d'une planète rocheuse.

Le gaz est donc une bio signature solide qui pourrait mener à la découverte de la vie ailleurs dans l'univers. À la lumière de ce constat, l'annonce réalisée ce lundi 14 septembre par la Royal Astronomical Society est étonnante. L'organisation annonce avoir détectée de la phosphine non pas dans l'atmosphère de Proxima Centauri B ou de Trappist-1c mais dans celle de Vénus, notre plus proche voisine. Les observations ont été menées grâce aux grands réseaux d'antennes du désert d’Atacama au Chili et au télescope James Clerk Maxwell situé à Hawaï.

Le Télescope James Clerk Maxwell, à Hawaii, a participé à cette découverte.

télescope James Clerk Maxwell

Le composé chimique serait en plus en quantité relativement importante, la détection aurait eu lieu dans la couche atmosphérique la plus clémente de Vénus. En effet, à 50 km d'altitude environ, la pression atmosphérique et les températures de notre voisine sont plutôt hospitalière, vous pourriez même survivre avec un système de protection bien moindre que sur Mars. Est-il alors possible d'imaginer qu'une vie microscopique puisse s'épanouir dans ce milieu ?

La phosphine a été détectée dans l'atmosphère de Vénus, ce n'est cependant pas la première fois qu'il est détecté dans l’atmosphère d'une planète du Système solaire.

phosphine venus

L'idée n'est pas nouvelle, en août dernier, des chercheurs émettait l'hypothèse que les fameuses taches sombres qui semblait absorber une grande partie de la lumière ultraviolette dans l'atmosphère de Vénus puissent être constitué de micro-organismes, ces derniers pourraient se nourrir grâce à l'activité volcanique de notre voisine qui a elle aussi été mise en évidence très récemment.

Ces éléments renouvellent très certainement l'intérêt pour la recherche de vie dans les couches nuageuses de Vénus. Ils ne sont cependant pas suffisant pour conclure à sa présence, il pourrait exister un mécanisme de création de phosphine qui a échappé aux chercheurs du MIT. Le gaz a par exemple été détectée dans l'atmosphère de Jupiter dès les années 1970.

La sonde BepiColombo, prochainement en orbite autour de Vénus

La sonde BepiColumbo, lancée en 2018 par l'ESA conjointement avec l'agence japonaise JAXA, tentera de percer les mystères de Vénus et de cette découverte.

sonde bepicolumbo

Il reste cependant plus difficile d’expliquer cette présence pour une planète de type tellurique. Surtout dans ces quantités, cela risque en tout cas de venir appuyer les projets de la nouvelle sonde vénusienne : BepiColumbo. En effet, le 20 octobre 2020, BepiColombo effectuera une manœuvre d'assistance gravitationnelle autour de la planète Vénus pour se propulser vers Mercure. Peut-être l'occasion d'étudier d'un peu plus près cette mystérieuse atmosphère…

Découvrez les affiches vintage sur l'espace dans notre boutique !

affiche vintage espace

Croyez-vous que la vie existe ailleurs dans l'univers ? Dites-nous ce que vous pensez de cette découverte dans les commentaires !


Laissez un commentaire

Recevez nos articles dans votre boite email.